Fontaine

Bonjour, cherchant toujours à enrichir mes connaissances ou les remettre en cause si nécéssaire… J’aimerais vous parler de l’éjaculation féminine d’un point de vue physique, mécanique.

Pendant longtemps, j’ai cru que c’était quelquechose d’exceptionnelle, dans le sens ou toutes ne le sont pas, et qu’une femme qui ne connait pas d’éjaculation n’est aucunement diminuée.
Aujourd’hui, j’ai l’impression que ce n’est pas le cas.Il y a de plus en plus de moment fontaine dans le porno, de plus en plus d’actrices, de plus en plus de vidéos qui expliquent même comment faire !? Même un documentaire… Et hasard du calendrier, en suivant ces méthodes si je peux dire, ma dernière amante a pour la première fois joui, c’était la première fois pour elle, à 40 ans. Alors je sais que j’ai des doigts de fées :p, mais quand même ! I Je n’ai en fait aucune prétention particulière, mais j’avais envie de poser la question à d’autres, dont des femmes …
Est ce une sorte de continuité de l’émancipation de la femme d’une condition qui aurait même été jusqu’à nier le plaisir féminin, au point que les femmes en étaient carrement inconsciente ? Puisque ca serait à la portée de chacune Est ce que c’est vrai ?. Est ce que c’est juste une « mode », un coup marketing ? Je conçois volontiers que chacun chacune arrive à l’orgasme à sa manière, mais je trouverais ça fou, vertigineux qu"un pan de la sexualité puisse être ignoré à ce point… Bref qu’en pensez vous ?!

2 J'aime

Bonjour.
Il y a quelques temps, j’ai lancé ce sujet car en effet, avec ma femme nous avons découvert par hasard lors d’une nuit torride, elle trempa les draps
Depuis nous nous sommes améliorés et nous maîtrisons la chose.
Par contre, il peut se passer plus d’un mois de relation courantes avant qu’elle n’exprime le besoin de jouir abondamment de cette manière

Merci pour ton témoignage :slight_smile: Mais elle jouit quand même je suppose. Est ce que ca serait comparable à nous, entre une éjac un peu maigrichonne genre la goutte, ou une ejac abondante ou on en met partout ( moi les 2 m’arrivent, et j’ai constaté que ce n’est pas QUE une histoire de « résèrve »…) Est ce que nous aussi, on ignorerait une fàçon de jouir ? Ca m’interresse ! ^^

Bonjour,
Si je peux apporter ma goutte d’eau au sujet « Fontaine » …
J’ai eu l’occasion avec une partenaire féminine de tester cette fontaine.
C’était notre premier rdv et il a tourné vite sur des activités torrides.
Donc alors que je la masturbais énergiquement, elle a joui de manière phénoménale et en a trempé son canapé. Elle s’est laissée aller et a donc exprimé son côté Fontaine.

A priori, en effet, toutes les femmes sont fontaines, mais à des degrés divers.
Toutes n’éclaboussent pas leurs partenaires.
Est-ce qu’une femme qui mouille beaucoup peut etre considérée comme fontaine ?

C’est une question d’acceptation du phénomène. Pas facile d’accepter que ce n’est pas de l’urine qui est projetée.
Et avec un ou une partenaire, c’est une question de confiance
et enfin une question de connaissance de soi

1 J'aime

Personnellement je jouis, vraiment hein ! J’ai plusieurs formes de jouissance.
Il y en a une qui est très puissante et si je jouis de la sorte c’en est fini pour moi … sinon je peux jouir plusieurs fois d’affilée.
Pour avoir discuté avec des femmes fontaines elles ne m’ont jamais dit que la jouissance était plus forte mais elles m’ont parlé d’une autre sensation. D’ailleurs il y en a une qui m’avait dit que ce n’était pas une jouissance.
Une fois un homme a voulu me faire la fameuse technique et j’ai détesté ça. Déjà cela ne m’excite absolument pas de le devenir et ensuite c’est assez désagréable chez moi. J’aime le slow sex et la lenteur, là c’est très rapide voire bourrin.
Donc effet de mode à la sauce porno ???
A mon sens c’est comme pour tout, il faut s’écouter ! Si ça vous excite alors go sinon bah non .
Et pour moi, aujourd’hui, c’est non merci.

2 J'aime

Dans le porno, les mecs s’énervent clairement pour faire ejaculer leur partenaire, moi ça ne s’est pas passé comme ça, c’était plus doux. En fait à un moment j’ai senti son corps avoir des contractions particulières, et naturellement j’ai eu envie d’accélérer ce qui a conduit à la fontaine . Mais ce n’était pas prémédité et pas énervé, ça s’est fait dans le mouvement, naturellement …Par la suite, j’avais juste à guetter une certaine contraction, stimuler un peu à ce moment là, mais jamais ça n’a été bourrin …

1 J'aime

Ça reste un merveilleux mystère à élucider pour moi. Je l’ai vécu une fois , un plaisir très intense mais pas un orgasme. Le déclenchement a été clairement psychologique, c’était un de ces moments où l’esprit s’est dit wawww…je suis là et un échange intense dans le regard. Après je sais que mon cerveau est mon complice ultime au lit lol ma zone la plus érogène.
Tiens en parlant de gêne, cette fois là , il n’y en a pas eu …juste des rires complices et une surprise pour tous les deux. Ceci dit côté confort, si ça pouvait ne pas être régulier…lol…Le lit était à changer et nous étions à l’hôtel.

1 J'aime

Le cerveau est le premier organe sexuel … :slight_smile:

1 J'aime