Retour de voyage

Bonjour / Bonsoir à tous, comment allez-vous ?

Après une période plus que compliquée, nous revoilà parmis vous ! Nous avons tellement de topics à rattraper que nous allons faire ça petit à petite ^^. Mais pour nous faire pardonner, voici une nouvelle petite histoire coquine, comme toujours, centrée sur le plaisir de la Femme, parce que nous adorons ça ! Dans celle-ci, Claire rentre d’un long voyage professionnel de cinq semaines… Et comme cela ne suffisait pas, elle et son mari Tim s’étaient lancé un défi d’abstinence… Autant vous dire qu’elle est chaude comme la braise…


Les yeux rivés sur le paysage défilant à toute vitesse, Claire se perdit dans le bruit des rails et des roues qui les chevauchaient… Tacan… Tacan… À chaque infime secousse, elle imaginait le bassin de Tim se fracassant contre le sien dans un torrent de plaisir… Elle frottait ses cuisses l’une contre l’autre, en essayant de se procurer ne serait-ce qu’une once de plaisir. Elle luttait pour ne pas aller dans les toilettes du train afin de se masturber, voir de se masturber discrètement sous sa veste… Mais il ne lui restait que quelques heures avant de rentrer et elle souhaitait de tout son cœur réserver ce moment avec Tim.

Cela faisait cinq longues semaines que la jeune femme était loin de chez elle, retenue en Allemagne par un procès interminable, qui chaque soir, lui laissait paraître un retour chez elle le lendemain. Ce qui ne devait durer que deux semaines dura bien plus longtemps. Face au caractère imprévisible des évènements, elle ne pouvait même pas rentrer chez elle le weekend, coincée dans son hôtel, seule… Comme dans toutes les affaires mélangeant complot, trahison et argent sale… De nouvelles preuves venaient sans arrêt contredire les versions et relançaient le débat.

Comme si cela ne suffisait pas, Claire et son mari, Tim, s’étaient lancés un défi : abstinence totale du départ de l’avocate, jusqu’à son retour… Les deux premières semaines avaient déjà été difficiles, mais le pire fût les trois autres, où chaque soir, Claire pensait rentrer le lendemain… Hors de question alors de se satisfaire dans son coin. De temps en temps, l’un ou l’autre tentait bien un petit “On peut faire ça par téléphone non ? Par webcam ?” Mais ils avaient réussi à se motiver et à tenir leur promesse… Mais cinq semaines, c’est long… Claire le savait : quelques jours de plus et elle pourrait devenir none ! Les dernières heures lui parurent les plus difficiles… Peut-être était-ce dû au fait qu’elle savait que bientôt, elle allait pouvoir assouvir ses envies les plus sales… Elle attrapa son téléphone et écrivit un message à son mari pour lancer les hostilités…

— MESSAGERIE SÉCURISÉE —
Claire Rière | Tim Rière

Vous : J’en peux plus… Dis-moi que tu ne seras pas en retard ! Je mouille tellement…

Tim : Je suis déjà entrain de t’attendre ! J’ai pris ma journée, impossible de bosser…

Vous : La journée ? Pas sûr qu’on tienne plus de cinq minutes ! Va falloir amortir ces congés… On part sur quoi ? 12 fois ?

Tim : Tu vas tellement morfler…

Vous : Mais tellement moins que toi mon grand… Tu vas me supplier de lâcher ta queue… Je suis tellement chaude que je fais fondre le siège… Je vais te vider… Jusqu’à la dernière goutte…

Tim : En voilà des paroles bien coquines…

Vous : Mais je te jure, à la moindre vibration du train j’ai l’impression que je vais jouir…

Tim : Tu arrives toujours pour 13h42 ?

Vous : Il semblerait.

Tim : Très bien… T’es vraiment chaude, chaude, chaude ?

Vous : Jamais été aussi chaude…

Tim : Alors je vais faire un tour à la maison et je reviens à la gare…

Vous : Pourquoi ?

Tim : Tu verras… À tout à l’heure…

Vous : Petit coquin… Pars pas ! Continue de me dire des trucs cochons là ! Allez !

Tim : À tout à l’heure…

Vous : Hummmmm j’en ai marre d’attendreeeeeeee ! Marre, marre, marre ! Je veux que tu me prennes comme une bête ! Je veux jouir comme une folle !

Tim : À tout à l’heure…

Vous : Tssss… Je vais me faire jouir dans le train ouais… Ingrat !

— FIN DE LA CONVERSATION —

Claire lâcha son téléphone… Elle hésita quelques instants et songea à envoyer un message à Maya afin de passer le temps, mais elle savait qu’elle n’arriverait plus à l’arrêter par la suite et il lui restait moins d’une heure de train… Elle réfléchit… Que faire de cette dernière heure à attendre… Elle se savait extrêmement excitée, mais elle ne put s’en empêcher… Elle lança une application dédiée aux histoires érotiques, attrapa la dernière histoire de son auteur préféré et se délecta d’orgasmes et d’inondation de semence à tout va. Sa culotte était de plus en plus moite, et elle s’étonna qu’elle puisse l’être encore plus…

Soudain, elle entendit un message : “Prochain arrêt… Gare de…” Elle sursauta. Elle se leva d’un bond et eut une sueur froide ! Elle avait peut-être un peu trop abusé… Elle passa la main sur ses fesses… Elle avait tellement mouillée qu’elle avait laissé une grosse trace sur son pantalon. La bourde ! Elle hésita longuement à sortir en l’état et courir à toute vitesse pour camoufler le tout, mais elle préféra jouer la prudence et mit sa veste autour de la taille. Elle attrapa sa grosse valise et quelques minutes avant même que le train ne soit arrêté, elle attendait devant la porte, continuant à piétiner sur place. Non pas parce qu’elle avait envie d’aller aux toilettes, mais pour essayer de se donner un peu de plaisir. Finalement, la porte de la délivrance s’ouvrit. D’un pas plus proche de la course que de la marche, elle se dirigea vers la sortie du quai, où elle vit Tim, l’attendant avec des fleurs.

La jeune femme courut vers lui, lança sa valise à ses pieds et se jeta à son cou. Elle plongea sa langue au fond de la gorge de son mari dans un soupir de soulagement et lui offrit un baiser si baveux qu’elle du s’essuyer la bouche en arrêtant. Tim remarqua également qu’elle se frottait discrètement contre lui. Puis, elle lui lécha la bave qu’elle avait laissé autour de la bouche.

– Oh ouais, oh c’est tellement bon ! Prends ma bouche mon cœur !
– Claire attends. Tim rigola. Bon retour. Il lui offrit les fleurs.
– Ohhhh c’est tellement mignon… Merci elles sont magnifiques ! Claire regarda rapidement le bouquet avant de se rapprocher de Tim. Mais je suis désolée, je n’ai vraiment pas envie d’un truc mignon là, je veux un truc sale. Fichons le camp d’ici, vite, à la voiture ! Je veux ta queue, je la veux là maintenant ! Si on ne risquait pas la prison je la prendrais même maintenant !
– C’est par là !

Tim attrapa la valise et le couple traversa la petite gare à toute vitesse. L’homme jeta la valise à l’arrière et plongea dans la voiture. À peine s’installa t’il que Claire se pencha sur son sexe et commença à déboutonner son jean.

– Claire, Claire attends ! Crois-moi j’ai autant envie que toi mais là quand même… C’est chaud… Avec tout le monde autour…
– Hummmm… Merde ! T’as raison c’est… Rha putain… J’en peux plus moi ! Je vais te sucer sur la route !
– On a déjà essayé… Et combien de fois on a failli se foutre dans le décor entre ma déconcentration et le levier de vitesse qui craque sous ta poitrine… ?
– Hummmm ! Hummmmmm ! Claire bouda.
– Maiiiis… J’ai de quoi te faire tenir le trajet… Ça devrait te suffire le temps de la route…

Tim attrapa un petit paquet cadeau et le tendit à Claire.

– Je pensais te l’offrir à la maison mais… Je me suis dit que ça te ferait encore plus plaisir avant…

Tandis que Tim démarrait la voiture, Claire déballa le cadeau et écarquilla les yeux. Il s’agissait d’un sublime gode en verre, numéroté, perlé et d’une taille plus que convenable… C’était une pièce collector d’une des séries érotiques que Claire aimait particulièrement et il n’y avait que très peu de pièces comme celle-ci. Une merveille de plaisir.

– Non ! Non ! T’as réussi à en avoir un !?
– Rien ne m’arrête quand c’est pour ma petite femme…
– Mais t’es tellement le meilleur… Hop !

Claire baissa instantanément son pantalon et Tim faillit percuter le véhicule devant lui.

– Hey ! Les yeux sur la route beau gosse !
– Attends carrément ! De suite là comme ça ?
– Hors de question que j’attende une seconde de plus ! On est tous les deux là non ? J’ai tenu ma promesse maintenant je vais me… Oh putain hou, hou, houuu… Claire rigola et caressa lentement son clitoris. Putain je suis en feu…
– Et moi ?!!!
– Toi tu regardes et tu souffres ! T’as pas voulu que je te suce, t’assume…
– Mais ça c’est encore plus dangereux ! Tim rigola.
– Yeux sur la route ! T’inquiète, je te fais les bruitages du… Ohhhhhh ! Ohhh putain, putain oui… Ohhhh ! Viens-voir maman… Ohhhh… Cinq semaines, je suis presque redevenue vierge !

Délicatement, Claire s’enfonça le long gode que Tim venait de lui offrir. Lentement, dans de petits cris de plaisir, elle le mit en branle et commença à s’offrir du plaisir avec. Elle attrapa sa veste et recouvrit son corps avec, afin de ne pas trop s’exhiber aux potentiels véhicules en hauteur. Cependant, ceci ne plut pas vraiment à Tim.

– Hey ! Tu triches ! Il tenta de pousser légèrement la veste.
– Pcht… La route… Concentre-toi sur… Hum… Les… Hum… Les bruitages… Écoute… Hum… Là… Comme ça… Claire accéléra son mouvement de va-et-vient. Ça fait pouic pouic… Hi hi… Oh ouais… Je vais me défoncer…

Tim tendit l’oreille et effectivement, le jouet émettait de petits bruits plus qu’excitants. Claire gémissait doucement, mais plus le temps passait et moins la jeune femme ne faisait attention à son volume sonore. Elle était dans une excitation extrême. Se donner du plaisir après cinq semaines d’abstinence là rendait tellement accroc qu’elle ne pensait même plus au reste, ce qu’elle voulait, c’était du plaisir, rien que du plaisir… Plus elle se faisait du bien avec ce gode, plus il chauffait et plus il était agréable en elle. Elle ne faisait même plus attention à Tim et regardait sa veste, imaginant sans mal la vision de ce gode entrant en elle, trempé de son désir. Lentement, elle glissa une main sous son chemisier et força sur son soutien-gorge pour libérer un de ses seins, qu’elle attrapa fermement. Elle avait envie que ce soit intense… Aussi, elle pinça son téton dur comme la pierre et gémit une nouvelle fois. La situation, l’abstinence, ce nouveau jouet, la bave de Tim… S’en était presque trop pour elle…

– Chéri… On est encore loin ? Claire n’arrivait plus à fermer la bouche.
– Si tu levais les yeux tu le verrais…
– Je peux pas… Si tu savais ce que je me fais là… Tu banderais à mort…
– Mon pantalon est déjà prêt à exploser !
– Si seulement tu m’avais laissé faire des choses pour m’occuper… Hummmm… Je n’aurai pas dû me débrouiller toute seule…
– Tu es… Sadique !
– Ouais… Je suis une vilaine fille… Alors combien de temps ?
– Moins de dix minutes… Claire gémissait de plus en plus fort. Claire ?
– Oh c’est bon putain… Non je tiendrai pas… Je tiendrai pas… On est où là ?

Claire regarda autour d’elle. Ils étaient arrivés dans leur campagne. Bien que leur ville était une ville assez grande, celle-ci était perdue au milieu des montagnes. Claire le savait, il n’y avait que très peu de risques de croiser quelqu’un à cette heure-ci. Elle accéléra son mouvement et sa main libre lâche son sein pour se diriger vers son clitoris, laissant son sein à la vue de Tim, qui avait du mal à se concentrer sur la route… Puis, elle prit soin de son organe du plaisir… Elle le masturbait avec fougue, faisant monter le désir en elle… De plus en plus fort… Tout comme l’étaient ses gémissements. Elle se perdait dans le plaisir et elle adorait ça.

– Avise Claire ! T’as pas le droit !
– Je vais me faire jouir putain ! Oui, oui ! Je vais jouir là !
– Arrête ! Tu triches ! On avait dit au retour, à la maison !
– Je triche pas ! Je veux jouir ! Puis c’est toi qui a amené le gode !
– Pour que tu te fasses plaisir, pas que tu jouisses avec…
– Maiiiis… C’est tellement bon, regarde là… Regarde comment il me fait du bien…

Claire fit voler sa veste et dévoila son sexe à Tim, coulant de désir. Elle inondait même le siège, mais tout deux n’en avaient rien à faire. Le regard de la brune était plongé sur son clitoris et sur ce gode, qui lui offrait tant de plaisir. Elle sentait l’orgasme monter, elle allait se faire jouir, son premier orgasme depuis cinq semaines ! Elle accéléra, sa respiration saccadait et son corps commençait à être prise de spasmes… Elle aimait ça et exhiber son sexe de la sorte l’excitait encore plus.

– Là… Là… Ça monte… Oh putain je me défonce tellement avec le gode, oui… Je vais jouir, ça monte, je viens, je viens !

Tim freina brusquement, ce qui déconcentra Claire, qui le regarda étonnée.

– Hors de question ! Ton orgasme est à moi ! Tu attendras, sale tricheuse !
– Ah ouais ? Tu le prends comme ça… Très bien…

Claire jeta son gode sur le siège arrière et arracha violemment les boutons du jean de Tim, d’où elle sortit le membre coulant et tellement dur qu’elle était certaine qu’elle aurait pu enfoncer un clou avec. Puis, tout en écartant ses propres cuisses et en se masturbant, elle commença à branler sauvagement Tim. Celui-ci ne comprit pas vraiment ce qu’elle essayait de faire, mais il allait rapidement le savoir… Elle le branla si bien et si rapidement qu’au bout de quelques secondes à peine…

– Arrête ! Arrête, sinon je vais cracher…

Mais Claire n’arrêta pas… Elle ralentit légèrement mais se servit de sa seconde main pour caresser les bourses de l’homme, avant de cracher sur son gland et de s’en occuper encore mieux. Elle sentait la tension dans ses mains. Elle connaissait son mari et savait quand il s’apprêtait à cracher entre ses doigts…

– Hummmm… Tu veux cracher là hein… T’aime quand je te branle comme ça ?
– C’est trop bon mais arrête… J’arrive pas à me concentrer…
– Y a un feu rouge là…
– Arrête… Hum…
– Tu veux jouir hein ? Tu veux me faire plaisir et cracher dans mes mains là ? Je veux ton sperme vas-y… Pitié…
– Tu veux me faire jouir ?
– Je veux ton orgasme, donne-le moi, là… Si je te branle comme ça….
– Oh…

Claire branla le membre avec un tel talent que Tim cala au feu rouge. Elle sentait qu’il devenait encore plus dur et qu’il était sur le point de jouir…

– Vas-y, crache pour moi…
– Je vais jouir ! Ça vient, ça vient oh putain ça va être tellement bon ! Vas y !

Mais Claire arrêta net son massage si spécial en laissant son mari en plan. Puis, elle recommença sa masturbation, sans le gode…

– Hey !
– Moi aussi je peux être vilaine… Vilain !
– C’est petit !
– Houuuu… Tu te sous-estimes…

Le couple partit dans un long fou rire à tel point que Claire avait du mal à se masturber. Finalement, après quelques minutes, ils arrivèrent chez eux. L’avocate se rhabilla en vitesse pendant l’ouverture du portail automatique, puis se dirigea à toute vitesse vers la porte d’entrée. Tim de son côté attrapa la valise, les fleurs et le gode, qu’il cacha dans le bouquet au cas où. À peine avait t’il franchi le pas de la porte d’entrée que son sexe se retrouva dans la bouche de Claire, qui l’avala goulument. Il laissa tomber la valise au sol, posa le bouquet mais elle attrapa le gode et se l’enfonça directement.

– Ça c’est mon cadeau ! Hummmm ouais… Voilà comment ça doit être…

Tim profita de sa fellation et enleva sa veste, son T-shirt, qu’il lança au sol. Sa femme était tellement affamée qu’il ne pu tenir que quelques minutes. Il la releva, arracha son T-Shirt et brisa littéralement les fermetures de son soutien-gorge, ce qui fit rire Claire.

– Oh… Je l’aimais bien moi ce soutif…
– Je te le rachèterai… Tout comme cette culotte, qui me gêne !

Dans un élan de testostérone, Tim coupa en deux la culotte de Claire et souleva le corps nu de sa femme pour l’assoir violemment sur la commode de l’entrée. Claire rigola et se mordit les lèvres, avant d’être prise de puissants cris de plaisir lorsque la langue chaude de son mari prit soin de son clitoris… Puis de son vagin… Puis de ses fesses. Lui aussi était affamé et il voulait toutes les parties de son festin… Pendant de succulentes minutes, Tim joua de sa langue sur le sexe de Claire, lui offrant un plaisir immense. La jeune femme ne pouvait plus dégager son regard de cette langue qui la faisait gémir à chaque mouvement. Finalement, lorsqu’elle arriva à sa limite, elle attrapa la tête de Tim et l’attira vers elle.

– Laisse-moi gouter… Elle lui lécha la bouche comme un animal. Hummmm… Ça se sent que j’en peux plus hein…
– Et comment… Putain t’es tellement cochonne…
– Cinq semaines Tim… Un calvaire !
– Je confirme… Du coup on pourrait peut-être…
– Hors de question de recommencer ! Là tu vas me prendre et tu vas me défoncer… Tu m’entends ? Défonce-moi !

Tim ne se fit pas prier… Il agrippa les cuisses de Claire et la leva d’un mouvement sec. Elle décolla avec un petit cri de surprise.

– Hou ! Hey… Mais c’est que t’as pris du muscle toi…
– Chaque fois que je voulais me branler, je faisais des pompes…
– Oh vraiment…
– Autant te dire que j’en ai fait des pompes…
– Hi hi hi…

Claire rigola avant de sentir le sexe brûlant s’enfoncer en elle, alors même que Tim la conduisait dans la chambre en la portant. Rien à faire, le sexe de son mari est vraiment le plus grand délice… Mais Claire ne voulait pas attendre.

– Laisse tomber, là, prends-moi sur le canapé, je veux pas attendre une seconde de plus, je t’ai dit de me défoncer.

Tim la lâcha et ne prit même pas le temps d’approcher le canapé. Il retourna sa femme et la colla au mur, tout en la défonçant comme il ne l’avait jamais fait. Son sexe faisait des va-et-vient intenses et offrait un plaisir insoutenable à Claire, sa main droite la masturbait si puissamment qu’elle avait peur de s’évanouir et son autre main oscillait entre fessées et pinçage de tétons. Claire adorait ça, le plaisir était tel qu’elle se demandait comment elle tenait encore sur ses jambes. Le bassin de Tim claquait sur ses fesses et celui-ci commençait à ralentir le mouvement.

– Déjà ?
– Cinq semaines Claire…
– Ouais je sais… Jouis en mois vas-y… Et fais-moi jouir en même temps !
– Euh…
– Pose pas de question allez ! Tim ne se fit pas prier et se mit à bouger avec puissance, faisant taper les seins de Claire contre le mur. Oui… Oui comme ça ! Oh ouais vas-y… Masturbe moi plus fort oui… Encore… Au fond, au fond, au…. Ohhhh… Ouais, ouais, ouais vas-y je vais jouir je vais jouir je… Je jouis, ohhhh ! Tim vas-y !

Claire s’accrocha au mur avec une telle force qu’elle laissa des traces de griffures dans la peinture. Ses jambes tremblaient, tout son corps était envahi de spasmes. C’était certainement le meilleur orgasme qu’elle n’avait jamais eu, même si la position n’était franchement pas optimale. Elle sentait le sperme chaud de Tim exploser en elle, ce qui lui procura encore plus de plaisir. Pendant de longues secondes, les deux amants crièrent de plaisir dans une étreinte transpirante… Lorsqu’il ralentit, Claire se défit de l’emprise de Tim et lui attrapa la main pour le conduire jusqu’au canapé. Là, elle le jeta dessus et le chevaucha. Elle voulait profiter du membre encore en érection de son homme. Elle attrapa également son gode resté non loin et se l’enfonça lentement dans les fesses. Telle une cavalière au galop, elle chevaucha Tim et savoura le plaisir des deux objets de plaisir dans ses orifices… Rapidement, les frottements et l’excitation lui offrirent un second délicieux orgasme.

Tim commençait à faiblir, mais la jeune femme se lança dans une torride fellation. Elle voulait encore le faire jouir…

– Je te l’ai dit… Jusqu’à la dernière goutte…
– Laisse-moi une pause, je sais pas si je vais oh…
– Tu me sous-estimes ?

Dans de bruyants mouvement de succion et de gémissements, Claire s’occupa du membre de Tim, bien décidée à le faire cracher une nouvelle fois… Après quelques minutes à travailler le sexe et le gland de son mari, elle reçut les dernières doses de semence de celui-ci… Elle avala le tout, laissa tomber cet organe qui lui avait donné tant de plaisir, et tira son mari au bord du canapé. Elle n’avait toujours pas eu sa dose… Elle en voulait encore…

Elle attrapa encore une fois son jouet, et ordonna à Tim de lui lécher tout ce qu’il pouvait. De con côté, elle profita de sa domination pour se masturber sur le visage de son homme… Elle le sentait, elle était épuisée, mais elle en voulait encore un. La position jumelée à la vue de son clitoris tout proche du visage de son mari, de son gode lui faisant encore du bien et sa masturbation torride la faisait de nouveau monter… Elle voulait son troisième orgasme, et il montait…

– Lèche-moi, partout, partout… Oui là…
– T’en veux un autre hein ?
– Et toi, tu veux que je jouisse encore… Hein ?
– Vas-y fais-toi du bien… Je veux t’entendre crier…
– Encore…
– Plus fort… Je veux te voir jouir, encore… Plus fort…
– Oh oui comme ça je… Je viens encore oh…

Claire fit rouler ses yeux dans ses orbites. Dans des mouvements déchaînés, Claire s’offrit le luxe d’un nouvel orgasme, avant de s’écrouler sur le canapé… Puis, lorsque son Tim remonta sur celui-ci, elle se cala dans ses bras, essoufflée…

– C’était… Court mais… Intense… Tim avait du mal à reprendre son souffle.
– C’était super !
– Bon retour à la maison ma chérie… Tu m’as manqué…
– Et toi donc…
– Envie d’une douche ?
– Ouais… Et après on recommence…
– Sérieux ?!
– Ohhhh crois-moi, il va m’en falloir plus mon amour…

Claire se releva avec un air coquin et entraîna son mari dans une douche qui promettait d’être chaude… Elle comptait bien rattraper le temps perdu dans les bras de celui qu’elle aimait par-dessus tout.


Et voilà pour la petite histoire ! Nous espérons qu’elle vous a plu et fait passer un bon moment… ;). On vous rappelle que vous pouvez retrouver nos personnages dans notre saga de romans érotiques que nous écrivons actuellement, et disponible sur notre blog ! A très vite et excellente soirée à tout le monde !

5 J'aime

C’est un super récit qui laisse rêveur
merci pour ce très bon moment de lecture

1 J'aime

Merci à toi Pierounet, si tu as passé un bon moment alors l’objectif est accompli :relaxed:. Merci d’avoir pris le temps de commenter. Bonne journée à toi et à bientôt !

1 J'aime

Bonjour
Oui j’ai passer un très bon moment avec cette lecture
merci

1 J'aime

C’est chaud bouillant bouillant ici :grin:
Miamm torride, le genre de jeu entre couple que j’adore
Merciiiii

1 J'aime

Merci à toi Kalida :smile: . Tu devrais aimer le deuxième chapitre de notre petit livre alors, Claire adore faire ce genre de choses :sweat_smile: . Merci pour ta lecture et bon dimanche à toi !