Concours d'écriture

Un petit concours d’écriture cela vous tente alors suivez moi c’est ici que cela se passe :grin:

Ce concours sera Réalisé 1 fois par mois , un thème différent sera proposée à chaque fois par le gagnant . Le texte qui remportera le plus de j’aime gagnera.

Vous aurez 15 jours pour pour écrire votre récit . Il devra comporter au minimum 350 mots .

Puisque je lance le concours je vous donne le premier thème.

Le thème est dîner entre collègues

Vous aurez jusqu’à 24 février 21h pour poster vos textes

A vos plumes éveillez nos sens , donnez nous envie .

7 « J'aime »

Nous sommes vendredi ce soir, c’est enfin le week-end. Cette semaine a été dingue et j’ai vraiment besoin de décompresser. Pour cela, je décide d’organiser un p’tit dîner avec deux ou trois collègues.
Il est à peine neuf heures, Samuel, Delphine, Raphaël et moi, nous retrouvons en salle de pause pour un café avant d’entamer la journée. Je leur propose mon idée d’un dîner chez moi ce soir, sans hésiter, il accepte tous.
La journée est finie, je cours chez le traiteur chinois en bas de chez moi et achète tout ce dont j’ai besoin. Je passe aussi par l’épicerie pour l’alcool, deux bouteilles de rhum devraient faire l’affaire.

21 h les deux garçons sont là. Samuel et Raphaël se sont mis sur leurs 31 et ils sont à croquer, j’avoue que j’ai un faible pour eux. Delphine m’appelle, elle a imprévu, elle ne peut pas venir. Je me retrouve donc la seule femme avec deux beaux gosses.
J’annonce aux garçons que finalement, nous ne serons que trois, il se regarde et je vois une étincelle lubrique passée dans leurs yeux. La soirée avance tranquillement, l’alcool commence à chauffer, je suis installé entre Samuel et Raphaël sur le canapé. L’ambiance est détendue, on rit jusqu’au moment où je ne sais pourquoi tout change. Samuel pose la main sur ma cuisse, il me caresse du bout des doigts, je me tourne vers lui. Il attrape mes cheveux dans son poing penche ma tête et m’embrasse sauvagement. Je suis totalement à sa merci et il me fait un effet de ouf, mon tanga est déjà trempé.

J’en ai même oublié Raphaël, mais très vite, il rentre dans le jeu. Pendant que Samuel m’embrasse, Raphaël se colle dans mon dos et empoigne mes seins. Je ne contrôle plus rien, mais j’adore cela, très vite, je me retrouve nue sous leurs mains. Je n’ai jamais vécu cela. En plus de leurs mains, leurs bouches entrent en action, un dévore mes tétons, les lèche, les mordille pendant que l’autre est entre mes cuisses, il titille mon clitoris, je ne suis plus que plaisir. Je ne pense plus qu’à une chose, c’est qu’il me possède.

Samuel abandonne ma poitrine, se lève et quitte la pièce. Raphaël lui continue de butiner mon sexe, il y joint un doigt puis un deuxième. Sous son traitement, j’explose de jouissance. Samuel réapparaît avec une boîte de préservatifs, je vois que Mr avait déjà prévu que la soirée déraperait.

Il en enfile un, s’assoit et m’invite à m’empaler sur sa queue dressée dos à lui. Je m’empale sur lui et commence à onduler du bassin mon Dieu que c’est bon. Raphaël quant à lui vient se placer debout face à moi, il me présente sa queue pour que je la suce, je ne me fais pas prier et l’engloutis entre mes lèvres. Samuel mes fesses entre ces mains me fait coulisser sur sa queue de plus en plus vite, je gémis de plaisir sur la queue de Raphaël. Samuel est le premier à lâcher prise et jouit au fond de moi, je le suis dans un cri et Raphaël fini en jouissant dans ma bouche.

Je pense que l’on en a fini, mais non Raphaël veut aussi me prendre. Il me fait me mettre à quatre pattes et vient me pilonner sans retenue. Samuel ne reste pas sans rien faire, il se glisse sous moi et place sa bouche sur mon clitoris. Wahouu ils vont me rendre folle, Samuel se masturbe en même temps. Encore une fois, il ne faut pas longtemps pour que nous jouissions à quelques minutes d’intervalle. Cette fois, on est rassasié. Nous restons blotties tous les trois sur le canapé le temps de reprendre nos esprits. Au petit matin, les garçons partent, ils me disent qu’ils ont déjà hâte au prochain dîner. J’avoue que moi aussi. Nous n’avons même pas mangé au final tellement nous étions partis dans un autre monde .

6 « J'aime »

115 mots de trop ça passe quand même ?

Oui 350 mots c’est le minimum tu peux en mettre autant que tu veux