Déconfinement et École

Bon voici venir le temps de la pseudo liberté retrouvée.
Qu’en pensez-vous ?
Déjà allez vous remettre vos enfants à l’école ?
Ensuite avez vous des craintes à sortir à nouveau ?
Avez vous des masques ?

Pour répondre

Personnellement je vais remettre les enfants à l’école oh ouiiiiii :joy: déjà parce que je travaille mais aussi parce qu’ils me demandent constamment à retourner à l’école et enfin parce que je n’en peux plus de leur faire classe​:scream: Par ailleurs à 10 ans et 14 ils comprennent les mesures barrières.

J’ai eu le convid donc j’espère avoir des anticorps mais sachant que je suis très sensible j’avoue que ça fait bizarre de sortir. Déjà quand on croise quelqu’un j’ai remarqué qu’on s’en éloigne naturellement… J’espère que ça ne va pas augmenter l’individualisme des gens !

Et j’ai de la chance d’avoir une mère couturière qui nous fabrique des masques . Ça reste du fait maison mais ça rassure un peu !

Bon déconfinement à tous et j’espère que vous participerez à cette discussion
Portez vous bien :kissing_heart:

1 J'aime

Pas d’école pour les enfants, perso je pense que c’est trop tôt et de toute façon pour les enfants, l’année scolaire et terminer pour eux

Oui mais je ne sais pas si vous avez vu il semble que le gouvernement ne va plus compenser le chômage partiel pour garde d’enfants si l’école peut accueillir les enfants

oui tout à fait, c’est ce qui est annoncé pour le moment

Pas d’enfants donc probleme réglé
Fonction de ce qui me sera annoncé je serais peut etre dans l’obligation de continuer le confinement

Bon courage si c’est le cas ! J’ai été confinée tout début mars donc je compatis ! C’est long

1 J'aime

Pas d’école pour nous non plus…

Le cafouillage ministériel n’est ni sécurisant ni logique. Pas plus de côté santé que du côté pédagogique… Cela tient juste la route économiquement.

C’est donc un grand non pour nous par citoyenneté et par précaution… Je suis hélas à risque… Le deconfinement ne sera pas pour tout de suite…

L’essentiel tient dans le relationnel selon moi…si seulement ils pouvaient imaginer d’autres moyens d’être en lien entre ados et professeurs…

Et je continue à rêver…une espace de réflexion et de parole pourrait être sympa.

Je vais encore me faire traiter d’utopiste. J’assume lol

Non à chacun ses idées.
Le problème étant que si tu dois travailler et bien quel autre choix avons nous ?
Un ado peut rester à la maison mais pas les plus jeunes !

Dans ce cas, tu n’as gère le choix, courage à toi et tes enfants

Je ne parle pas que de moi…perso j’ai de la chance je ne souffre pas trop car je touche mon salaire.
je pense qu’on est tous dubitatifs mais que beaucoup n’auront pas d’autres choix au vu du compte bancaire.

J’espère que la solidarité, qui n’est pas qu’un mot,
Permettra de passer cette épreuve, qui risque de changer profondément notre société.
Les stigmates apparaissent déjà, un peu de méfiance, la peur de l’autre…
Je suis inquiet pour la liberté, liberté de circuler, liberté de penser, peut-être de vivre, une partie de la population a peut-être été sacrifiée, nos séniors…
L’économie, beaucoup d’entreprises sont en périls, les états ont engagés des sommes astronomiques…
Et tellement d’autres choses…
Et là une chose me traverse l’esprit, moi qui suis si tactile, c’est une période difficile, mais est ce que cela va perdurer, les amoureux pourront ils encore se tenir la main en public, pourrons nous un jour resserrer des mains, se faire la bise.
Comment va se présenter l’avenir… j’espère que les bonnes décisions seront prises, sans oublier personne au bord du chemin et pas juste les intérêts d’une élite.

3 J'aime

Pas d’enfant donc la question ne se pose pas! En revanche je comprends l’inquiétude et la réticence des parents à la reprise de l’école.

Il y a juste une chose que je ne comprends pas car dans mes souvenirs pas si lointain que ça:

  • École primaire jusqu’au début des vacances
  • Au collège plus de cours à partir de mi-juin
  • Au lycée plus de cours à partir de début juin
  • En BTS plus de cours à partir de début Mai.

Quand je vois ça je me dis quel intérêt d’exposer les enfants alors que le programme scolaire est déjà grillé depuis le début du confinement??

La seule chose qui me vient à l’esprit c’est le retour au boulot des parents pour freiner l’hémorragie financière qui plongerait le pays (si c’est pas déjà fait) dans la tourmente!!

2 J'aime

Malheureusement on ne peut pas rester chez nous ad vitam ! l’Etat a dépensé sans compter ces derniers temps…et toutes les rentrées d’argent ont été gelées, l’économie va très mal.
Forcément qu’il y a une volonté de relance économique et pour travailler il faut que l’école reprenne. En même temps il semble que les enfants soient plutôt à l’abris. Je ne dis pas qu’ils ne peuvent pas l’avoir, ma fille l’a eu, mais juste que les symptômes sont moindres pour eux. D’où la décision d’ouvrir l’école aux plus jeunes, les ados étant plus fragiles face au virus.
Puis le fait qu’il ne reste que peu de temps avant les vacances n’est ce pas un moyen de tester une reprise en douceur et ne pas se créer un trop grand pic de malades. Les grandes vacances peuvent ressembler à un confinement si le tourisme est proscrit.

Concernant le tactile… déjà la bise ! Je pense qu’une distance va se créer entre nous.
Je ne suis déjà pas fan de faire la bise à tout le monde (monnaie courante dans ma région)
Là j’ai la sensation qu’on ne refera plus la bise aux inconnus.
Mais avec les gens qu’on aime je ne pense pas qu’on devienne plus distant. Nous avons besoin de contacts et de chaleur !
J’espère pouvoir très vite prendre les gens que j’aime dans les bras… le très vite n’est qu’un espoir mais je ne me vois pas repousser mes ami(e)s !

J’ai juste peur qu’on arrive sur un monde sans contact (plus la bise,plus de poignée de main,de la distance,de la mefiance)
On vit deja dans une société qui devient de plus en plus individualiste ça serait juste franchir un cap supplementaire

1 J'aime

Au-delà de la quasi impossibilité pour les écoles de mettre en place les mesures de sécurités préconisées, qui a envie de faire vivre à ses enfants une expérience carcérale ? Port du masque, distances de sécurité, division des classes, séparation des groupes, récréations limités, repas en classe, dépôt et retrait des élèves à heure fixe, contact minimum avec l’enseignant, aseptisation, surveillance, contrôle des règles, …

Ce qui m’effraie aussi c’est d’être coupée avec ce masque des sourires et du non verbal des visages… Il est bien évidemment obligatoire mais je pense qu’il y aura inévitablement des impacts psychologiques…

Pour nous (enfin dans l’école de ma fille) j’ai reçu comme infos pas de masque pour les primaires. Juste une demi-classe de 15 avec un élève une table sur deux. Les récréations seront par classe donc à 15 chacun leur tour.
Le virus n’est pas prêt de partir. Bien obligé de vivre avec. Comme les autres maladies d’ailleurs.
Je pense que c’est important de parler avec les enfants car il faut aussi les écouter.

Il faut aussi relativiser 80% des personnes qui attrapent le coronavirus ne sont pas malades. Il faut juste ne pas tomber malade en même temps pour ne pas engorger les hôpitaux. C’est ça le but aussi, qu’on s’immunise le temps que le vaccin sorte. Le confinement n’était pas fait pour éviter de le chopper mais simplement limiter l’arrivée en masse de malades.

En parlant des sourires j’ai vu qu’un masque transparent était inventé pour les malentendants ! On peut lire sur les lèvres et même se sourire… c’est un début, pas parfait mais c’est déjà ça.

Il va bien falloir s’accommoder de tout ça et avancer avec un peu de positivité !

On en sortira différent mais je pense qu’on appréciera encore plus la VIE et tout ce qu’elle nous offre. J’ai hâte de respirer l’océan et de sentir le vent me caresser les cheveux, de courir avec les enfants sur le sable, d’enlacer et d’embrasser celui qui me fait vibrer et…faire l’amour jusqu’à épuisement :smiling_face_with_three_hearts:

J ai la chance de pouvoir continuer à travailler en télétravail, de ne pas avoir d enfants et de vivre seul… Donc je suis assez peu concerné même si je suis l actualité.
Pour ma part, mon entreprise impose le télétravail jusqu en début juin pour voir comment la situation évolue.

Je pense que cela dépend tellement du cas par cas, des écoles et des situations dans chaque département qu il est impossible de trouver la bonne solution. Il est évident qu il va y avoir une seconde vague mais elle est inévitable si on veut un minimum relancer l économie. Si on ne le fait pas (et même en le faisait) je pense que le tsunami de la récession va faire extrêmement mal.

1 J'aime