Jeu de mains

Fotolia_70169878_XS

Je te retrouve dans le salon après une douche salvatrice après ma journée éreintante au boulot. Je suis épuisée, mais nos échanges de messages coquin durant la journée a émoustillé mes sens.
Tu es assis sur le canapé a zappé de chaîne en chaîne un verre de vin à la main.

Je m’approche doucement de toi par-derrière, tu ne m’as pas vu ni entendu. Je me penche et t’embrasse le cou. Un sourire né sur ton visage, ta bouche se pose délicatement sur la mienne et nos langues se mêlent. Tu poses ton verre sur la table et tu me prends par la main afin de venir devant toi. Tu me vois habillé d’un pantalon léger et d’un débardeur qui laisse apparaître la naissance de mes seins. Je m’assois à califourchon sur toi et te susurre à l’oreille que j’ai une envie folle de toi et que la journée a été atroce et délicieuse à la fois.

Ton regard en dit long sur ton envie. Mais ce soir toi comme moi, nous avons envie de continuer à jouer sur nos désirs qui ne nous ont pas quitté de la journée.

Tu glisses ta main sous l’élastique de mon pantalon puis celle-ci descend dans ma culotte pour aller caresser mes fesses alors que tes lèvres dévorent mon cou. De ton autre main, tu fais glisser la bretelle de mon débardeur le long de mon bras. Je me mets à onduler sur toi et je découvre une érection à peine camoufler par ton pantalon.

Tu continues ton exploration de ma poitrine à travers mon débardeur, tu te mets à titiller un de mes tétons, je me mords délicieusement les lèvres. Cette sensation est exquise, tu descends la deuxième bretelle et tu libères mes seins de ce léger bout de tissu. Ta bouche se saisit d’un de mes tétons, tu te mets à le sucer, à le lécher, à le mordiller. Je me mets à couiner, tu es en train de me rendre complètement dingue.

Ta main, qui était encore sur mes fesses, y a quelques secondes se retrouve entre mes cuisses. Tu commences à me caresser, je mouille déjà et ça t’émoustille encore plus.

Je passe ma main sous ton pantalon et commence à te caresser. Plus ma main monte et descend plus je sens ton désir augmenter à chaque fois. Mon va-et-vient t’extirpe des soupirs graves.

Ta main sur mes fesses se déplace malicieusement vers mon mont de Vénus, tu te mets à caresser mon clitoris et tu sens le tissu de ma culotte trempée contre ta main…

Ta bouche vient me mordiller le lobe de l’oreille. Un frisson me parcourt le dos et je me mets à gémir, car tu sais que c’est un de mes endroits les plus sensible et tu adores me faire chavirer.

Tu ne me lâches plus, ta langue et tes lèvres jouant sur mon lobe, ta main massant mon sein, pinçant mes tétons tandis que celle dans ma culotte me pénètre de plus en plus vite de deux doigts maintenant.

Tu m’avoues vouloir me faire jouir uniquement de ta main et de sentir tout mon corps vibrer.

Je me cambre sous ta main, je me concentre sur ton membre encore resté dans ma main. Plus celle-ci descend et monte plus je te sens frissonné. Ton désir se fait sentir, mais je ralentis le mouvement.

Tu bandes comme un âne et j’aime avoir ce contrôle sur toi. Ton sexe est tendu et gonflé comme jamais… Quelques gouttes perlent déjà au bout de ton gland.

Ta main continue à cogner de plus en plus fort contre mon bas-ventre, enfonçant tes deux doigts toujours plus profond.

Nos bouches se rejoignent à nouveau pour étouffer mes gémissements.

Je m’agrippe à ton dos et mes ongles te laissent de sacrées marques. Je sens la jouissance arrivée, mais tu décides d’alterner entre pénétration et massage sur mon clito, j’ai chaud, je transpire, je suis au bord de la jouissance.

Mes cuisses se serrent fort autour de tes jambes, je me fais de plus en plus bruyante, ma respiration est saccadée.
Tu me sens venir au bout de tes doigts, tu souris de satisfaction.

Je m’efforce de te prodiguer le même plaisir que tu viens de me faire. Tout en reprenant mon souffle, je te regarde dans les yeux et te prends fermement dans la main.

Je sens ta jouissance monter à une vitesse, ton regard se plante dans le mien accélérant tout.

Ton sexe gonfle de désir encore et encore. Je me mords la lèvre. Et je te sens enfin venir dans un râle de plaisir.

11 « J'aime »

tu nous donne chaud la avec ce très beau texte
Si c’est un vécu alors le partenaire à du passer un très bon moment, tout comme la personne qui nous livre ce récit

1 « J'aime »

Mmmm caliente ! Une soirée comme on les aime !

2 « J'aime »

Très beau texte qui donne chaud !

1 « J'aime »

Pfffiou il fait chaud d’un seul coup

3 « J'aime »

Rooo et explique moi pourquoi tu es encore en pull :stuck_out_tongue_winking_eye::face_with_hand_over_mouth::grin::joy:

2 « J'aime »

Car il caille chez toi :joy:

2 « J'aime »

Ça va être de ma faute :joy:

1 « J'aime »