Se goûter soi-même

Ou l’envie d’une auto-fellation et plus si affinités…

En voilà un autre sujet, sur lequel je n’avais jamais pensé que j’écrirai un jour, mais ma foi, pourquoi pas ^^

Comme la plupart des garçons ou des filles, on découvre la sexualité au cours de l’adolescence. Là-dessus je ne fais pas exception, et au fil des envies, on découvre des magazines pornos, des vidéos tout aussi pornos, j’en passe et des meilleures. On découvre divers aspects : les rapports classiques, des sodos sauvages, des cunnis passionnés, des trios endiablés, des partouzes aux plaisirs multiples, des fellations goulues, des éjaculations par litres, j’en passe…

Oui on aura compris que tu étais un sacré coquin…

Ajoutons à cela le fait que voir des sexes masculins ne m’a jamais dérangé… Et à force de voir (photos ou vidéos) des choses excitantes, une envie a fini par s’imposer lors d’une de mes nombreuses séances de masturbation de jeune adulte. Oh je ne sais plus quel âge j’avais, autour de 18-20 ans peut-être ? Dans ces eaux là je dirais…

Bref, un jour que je me masturbais tranquillement sur mon lit, l’attirance de mon propre sexe se fit réellement sentir. J’avais envie de plus. La somme de fantasmes récurrents avait fait son effet… J’avais envie de voir mon sexe de près… de très près… j’avais envie de pouvoir poser ma langue dessus, de pouvoir goûter… D’ailleurs il parait que c’est une envie bien plus répandue que ce que l’on croit…

A cette époque, j’avais encore une certaine souplesse (que je n’ai plus du tout hélas). Je tentais donc en me penchant vers l’avant, mais rapidement je su que ça ne le ferait pas. Dans cette position, je n’arrivais tout simplement pas à gagner les 4 ou 5 cm qui me manquait. Changement de tactique donc : en restant sur le dos, j’essayais alors en passant mes jambes par-dessus la tête (en gros, la pose de la charrue au yoga). Tête calée contre un oreiller assez épais, ce qui faisait que dans cette position, aussi acrobatique que peu sexy, il ne manquait vraiment pas grand-chose.


bon là pour la photo il y a plus de distance… ^^

Ma foi il faudrait que ça le fasse comme ça ^^ Je repris ma masturbation, tranquillement, à la grosse différence près que j’avais mon gland à peut-être 1 ou 2 cm maxi de ma bouche, et que j’en prenais donc plein la vue. L’excitation en était réellement plus forte. Et puis, petit à petit mon corps s’est courbé un peu plus, en forçant à peine, ou pas de trop. Il s’agissait de ne pas se froisser quelque chose non plus, cela aurait été très con ^^

Ouais vas-t-en expliquer ça à un médecin, tiens…

J’ai donc gagné peut-être 2 ou 3 cm, je n’ai pas compté, mais c’était suffisant pour poser mes lèvres sur le bout de mon gland, mais aussi et surtout pour y passer la langue. Je n’avais pas beaucoup de latitude en termes de mouvements, mais cela était suffisant pour faire passer l’expérience à un autre niveau.

J’étais en train de me lécher le gland ! Ce qui n’était qu’une idée un peu osée quelques minutes auparavant, était devenue une expérience bien concrète.

Et ma foi, c’était bon ! Je ne me masturbais plus que lentement, j’étais surtout concentré à passer ma langue autant que possible sur ce bout qui m’excitait grandement. C’était très bon même… Je ne sais combien de temps cela a duré, plusieurs minutes je dirais, mais en tout cas j’ai vraiment apprécié de me goûter ainsi, et également « boire » directement à la source les gouttes qui perlaient régulièrement de mon gland. J’ai toujours « mouillé » assez facilement, et là j’avais tout loisir de lécher tout cela en prime, ce que j’adorais.

Et puis j’ai senti l’excitation monter d’un cran. Mince, si je continuais comme ça, j’allais avoir envie de jouir très prochainement. Je mentirais en disant que je n’y avais pas pensé dès le début, mais maintenant que la pression était en train d’augmenter, j’y réfléchissais à 2 fois. Est-ce que j’avais envie de pousser l’expérience jusqu’au bout ? Jouir dans ma propre bouche ?? On m’aurait posé la question ¼ d’heure avant, j’aurai répondu « non » avec une certaine assurance…

Et moi, je ne t’aurai pas cru… ^^

En réalité, je n’eus pas vraiment à y réfléchir plus que ça. L’excitation était en train de monter en flèche, mais je ne pouvais tout simplement pas m’arrêter. Ma langue et mes lèvres s’activaient sur mon gland humide, je trouvais ça délicieux, et je ne pouvais que poursuivre jusqu’au bout. Mon esprit aurait pu trouver cela inconcevable, mon corps lui ne pensait plus qu’à ça. Oui j’allais jouir, dans cette position. Je ne pouvais pas l’empêcher. Dans les dernières secondes, ce fut même une envie irrésistible : je voulais aller jusqu’au bout !

Je sentis la pression dans ma queue, les spasmes se firent, et la jouissance arriva. J’éloignais à peine mon sexe de mes lèvres, de quelques cm, histoire de bien en profiter visuellement, et j’ouvris grand la bouche. Je voulais à la fois être voyeur et acteur de la scène : voir mon sperme jaillir et y goûter en même temps ! Recevoir une éjaculation comme je l’avais vu tant de fois en photos ou vidéos. Je ne fus pas déçu ! Cette expérience inédite et cette excitation accumulée firent que mon éjaculation fut abondante. Plusieurs jets de sperme, pas forcément bien contrôlés… Si une partie m’arriva plutôt sur le nez et sur le menton, le plus gros arriva bien en bouche. Une quantité non négligeable, et je senti alors ce liquide chaud et visqueux se déverser sur ma langue et couler au fond de ma gorge. Mon cœur battait la chamade, mon sexe pulsait encore, et quelques dernières gouttes s’échappèrent de mon gland, arrivant ici ou là… Je restais un peu interdit, pendant de longues secondes, admirant mon sexe qui se calmait et commençait à se détendre. Puis mes pensées commencèrent à reprendre un ordre logique.

Je me rallongeais, en douceur, ce qui au passage fit du bien à mon dos ^^ J’avais encore mon sperme en bouche, mais pour le coup, je ne l’ai pas avalé. L’excitation était passée et l’envie d’avaler aussi. Une autre fois, peut-être… Je restais quelques minutes comme ça sur le dos, retrouvant un état on va dire normal, une respiration tranquille, et un apaisement certain.

A l’arrivée, j’étais content de l’expérience, je ne regrettais absolument pas d’avoir essayé, bien au contraire… Je venais de tester quelque chose de pas banal, c’est certain, et que la plupart des hommes n’oseront jamais faire…

Une première fois que je n’étais bien entendu pas prêt d’oublier. Je savais par contre que ce n’était pas quelque chose que j’aurai envie de faire tous les jours, mais à l’occasion, au détour d’une envie plus forte qu’à l’accoutumé, ou sur un simple coup de tête…

Oui oui on dit ça… ^^

.

Nota, pour ceux que cela intéresserait tout de même de tenter : renseignez-vous sur la pose de la charrue au Yoga, et les échauffements à faire, pour éviter de vous ruiner le dos, et autres éventuelles techniques d’assouplissement. A éviter de tenter juste après avoir mangé aussi ^^

3 « J'aime »

Je n’ai jamais été assez souple pour y arriver mais j’avoue déjà avoir goûter ma jouissance plusieurs fois dans des moments solo avec beaucoup d’excitation :blush:

3 « J'aime »

Idem pour moi impossible de me plier assez mais le goût du sperme je connais.

Merci pour ce partage terriblement intime et troublant… impossible de ne.pas y faire la parallèle avec certains plaisirs de vous offrir et de partager ces moments…

Après tu connais ma sensibilité et mon imagination…ton texte m’emporte…c’est une évidence…

2 « J'aime »

C’est tellement bien tourné qu’on vit la scène avec toi. Surprenant est le premier sentiment ensuite excitant, une expérience que peu connaissent.
On parlait d’ouverture d’esprit vis à vis de la sexualité, l’absence de tabou et le goût de la découverte en sont de beaux exemples.
Je pense que c’est une chose qu’on ne peut pas connaître nous les femmes !

2 « J'aime »

Merci pour vos retours.
Comme dit dans le texte, je n’ai plus du tout la souplesse pour « toucher » ^^
Donc quand ça m’arrive, ben ça reste à distance…

Kalinda, pour ta dernière phrase si tu parles de « auto-cunni », ben si, ça existe aussi, mais là faut avoir la souplesse d’une gymnaste ^^;;; Vu 2-3 vidéos de filles qui le faisaient… c’est encore plus acrobatique lol

1 « J'aime »

Ça c est un sujet intéressant qui me plaît. J’aime la curiosité, l’envie, l’ouverture d’esprit, merci pour ce sujet personnellement je ne peux pas me faire un auto cunni mais j’adore mon goût et mon odeur :relaxed:

5 « J'aime »

Ah merde j’étais gymnaste et hyper souple mais a l’époque j’étais aussi à mille lieux de penser à ça !!!
Et aujourd’hui… c’est mort :joy::joy:

2 « J'aime »