Un confinement sexuel?

Une amie me propose de se confiner ensemble (le cas échéant…) afin de pouvoir éviter la « solitude sexuelle » tels sont ses mots…

Elle est jolie et désirable sans soucis. Problème : nous habitons dans de ptits appart, j’ai un peu peur de finir en mode couple et puis je ne suis pas sûr d’éprouver cette peur de la solitude… En même temps c’est tentant…

Qu’en pensez-vous ? que feriez vous à ma place ?

Hum, situation complexe, tout est question de savoir à quel point te pèse la solitude sexuelle et à quel point tu as peur de finir en mode couple… Perso entrer dans l’intimité d’une personne sans être sûr que ça ne va pas me peser je ne le ferai pas, même pour éviter la solitude sexuelle ;).

Tout juste. J’ai des besoins sexuels un peu démesurés il me semble parfois. C’est vraiment plus dur ces derniers mois de rencontrer des femmes et je me suis habituer à moins fréquenté qu’avant. Je penche quand même pour un confinement paisible et solitaire. Ceci dit, c’est par la même un aveux de sa part qu’elle me désire alors que nous nous connaissons depuis 7 ou 8 ans. J’avoue que ça m’excite… Merci pour ta réponse.

1 J'aime

En même temps c’est tentant, si en plus et est jolie !!

Passer un mois entier avec une femme dont tu ne connais pas les habitudes, c’est risqué et sport. Le court jeu en vaut-il la longue chandèle? à toi de voir ! Si elle n’habite pas tres loin de chez toi, rien ne vous empeche de vous voir régulièrement !

1 J'aime

Oui alors en fait j’ai refusé, ça fait bizarre mais j’ai dis non. J’ai quand même très peur de ce que ça peut donner d’autant que je n’aurais pas de travail. Elle habite pas tout près malheureusement et les vas et viens (sans jeu de mot) risque d’être compliqué. A voir donc si une future aventure est possible. Mais je privilégie la tranquillité et une sexualité solitaire… J’ai changé :slight_smile:

1 J'aime

On a quand même plus de liberté dans ce confinement…Sur paris en étant proche c’est simple comme bonjour de se voir.
Personnellement vivre avec quelqu’un que j’aime c’est deja parfois compliqué alors la cohabitation en dehors des sentiments dans un petit espace :cold_face:
C’est une tentative pour te mettre la corde au cou ça !

Haha peut être! Effectivement. Ce Co finement semble plus souple. Je suis à Nantes mais c’est pareil. Au moment de la demande nous ne savions pas encore ce qu’allait être ce confinement. De toute façon elle l’a assez bien pris. Elle m’a dit « dommage » avec un petit rictus coquin. Bon… Peut être que nous braverons le confinement dans les jours prochains… Comme d’habitude, je suis trop tenté d’explorer avec cette fille que je connais depuis pas mal de temps et j’ai vraiment envie qu’elle devienne ma maîtresse. Mais si ses intentions sont autres il faudra faire attention.

Si c’est simple comme bonjour, on se voit @Kalinda? :smiley:

J’ai dit quand on est proche !!! Moi suis loinnnnn de vous :grin:
Ahhh Monsieur est sur Nantes, excuse moi je pensais que tu étais un parisien.
Rire, on dirait qu’une petite graine a été semée :wink:

Une affaire à suivre. Un petit échange téléphonique ou elle m’a fait comprendre qu’elle ne m’en veut pas. Très gentiment elle m’a demandé comment j’allais occupé ce confinement, nous avons parlé, souhaité bon courage. Elle comme moi n’avons pas de travail pendant ce confinement. Et puis raccroché. Et puis des textos depuis dimanche. D’abord du soft : qu’est-ce que je vais regardé comme film ? comment faire pour se détendre ? Et puis c’était lancé : elle m’a écrit « Je vais devoir me masturber plus que d’habitude… » Et moi de répondre « Tu ne te masturbe pas d’habitude ? », elle : « Rarement… et toi ? » , moi : « Si je me masturbe, je suis un mec tu sais… », elle : « Et tu penses à quoi ? », moi : « j’écris, de lis et je regarde des videos ». Elle : « et des photos ? », moi : « Oui ça m’arrive ».

Elle m’a alors envoyé une photo d’elle posée, de dos, genoux sur le canapé, jupe relevée dévoilant son petit cul dans une culotte bleue à travers de laquelle on distingue les contours de sa chatte… C’était lundi soir. Depuis… je me masturbe beaucoup… Evidemment je le lui ai dit, elle m’a demandé de lui envoyé les videos qui me faisait bander pour « me connaitre sexuellement »…

Je vais pas tenir longtemps, tellement envie de la prendre…

3 J'aime

Si elle cherche l’inspi, invite là parmi nous :rofl:

Bonne idée @Guiguitel75 , invite la @IvanNormal

Envie de te dire que la vie c’est maintenant et si rien d’autre que la peur que ça n’aille pas te bloque, ose… C’est une experience extraordinnaire avec une femme que tu connais bien et que tu desires.
C’est ma vision des choses… Carpe diem…

1 J'aime

Bonjour chers coquinautes,

Je me suis dis que je pourrais vous donner quelques nouvelles suites à ce sujet posté avant le confinement saison 2.

Ecoutez, finalement nous avions décidé de ne pas se confiner ensemble et nous avions bien fait, le confinement ayant été ce qu’il a été (et elle et moi ayant été confiné pour de vrai dans le sens où nos secteurs d’activité sont à l’arrêt), il n’a pas été difficile de se trouver un moment pour se voir et vivre ce que nous avions à vivre.

A savoir (sans entrer dans les détails petits coquins) : nous nous sommes fréquenté de manière hebdomadaire et ordonnée. Rapidement sans trop savoir pourquoi ni comment, nous avions établis que le jeudi entre 14 et 15h c’était notre moment. Alors c’était assez cool de savoir que dans ma semaine j’allais pouvoir baiser. Tout de même j’avais quelques incertitudes sur ses motivations et puis en fait le sexe c’est meilleurs quand ce n’est pas programmé, je ne sais pas si vous êtes d’accord. Je suis rapidement tombé dans une lassitude (enfin au bout de 5 ou 6 semaines quand même). Puis j’étais en train de courir près de chez elle et je reçois un texto de sa part « je t’attendais pour 10 h? » il était 10h20. Ben voilà me dis-je, une occasion de briser la monotonie en plus je suis en sueur, elle allait de voir faire avec mon état transpirant. J’arrive chez elle, sonne à l’interphone… rien, quelqu’un m’ouvre, j’entre, arrive devant sa porte, sonne… rien… j’ouvre, la porte est déverrouillée, j’entre. Son appartement est minuscule, je l’entend hurler de peur, elle était sur son comptoir séparant la cuisine de sa salle de séjour avec un homme entre les jambes face à elle, bien bâti je dois dire, j’étais un peu jaloux. « Putain Ivan qu’est-ce tu fous là ? »

Bref le mec se rhabille vite fait, elle aussi. Lui se barre n’appréciant que modérément l’intrusion. Elle s’excuse et m’explique (enfin ça lui a pris du temps quand même parce que je crois qu’elle avait aussi peur que je me sois emballé affectivement).

En fait elle reçois ses amants tous les jours, avec des créneaux fixes… tout bêtement… elle s’était trompé de destinataire. Elle était super gênée, je l’ai rassuré et je dois dire que ça m’a rassuré aussi. Je n’avais pas à craindre qu’elle s’accroche à moi. Nous nous connaissons depuis longtemps et je lui ai dit que je me moquais qu’elle ait 5 ou 6 amants… enfin j’avoue que ça m’a surpris de sa part (elle en reçoit parfois deux dans la journée) mais en même je ne juge et même je l’envie, je ne dirais pas non au fait de pouvoir fréquenter régulièrement 5 ou 6 filles par semaines.

En tout cas ça m’a fait rire et j’apprécie d’avoir une amie comme elle avec qui je peux passer du bon temps et se raconter nos aventures. Elle n’est pas en reste et j’adore l’entendre me parler de cul (ça me rappelle un peu Pauline) , c’est un sujet que nous n’abordions pas auparavant donc j’en suis heureux.

Bon ce jour là bien sûr, j’ai réparer mon impolitesse en la faisant jouir deux fois, avec ma bouche et avec mon sexe, baisé sur le comptoir ce que nous n’avions jamais fait… quelle idiotie…

Voilà pour l’histoire. Merci à vous pour vos réactions et conseils et force à ceux qui s’apprête à de nouveau se faire confiner en solo. Je pense à vous sincèrement.

Bise.

I.

4 J'aime