M je dis M

Je viens de mettre un terme à une énième relation éphémère et je n’ai pas …surtout pas … envie de sentir cette lassitude m’envahir.
J’ai repris un abonnement sur mon premier site libertin, celui qui est payant, même pour les femmes.
Alors que ce soir je suis moite sur mon canapé je me connecte histoire de reprendre mes marques.
Je lance l’appli, je change mes photos et remets un autre laïus.
Et … les messages arrivent … Parmi eux je reconnais un pseudo, oh tient dont.

Notre échange de messages… très simple car on se connaît :
Lui Bonsoir, comment vas tu ? Ce serait un vrai plaisir de te revoir, c’est tellement vieux. C’était si intense la première fois.

Moi C’est amusant que tu te souviennes de moi ! Ça fait quoi…6 ans !
Une rencontre… ça peut se faire puisque je suis libre comme l’air et que je traîne ici.

Lui Ce soir! Soyons fous et improvisons !

Moi Hum je suis en mode amibe sur mon canapé, j’ouvre mon privé pour te remémorer.

Lui Je suis également sur mon canapé, j’ouvre également, oh tu es toujours aussi sexy, on pourrait se motiver mutuellement…ou pas :wink:

(Depuis qu’on se connaît j’ai du lui dire non au moins 5/6 fois … je n’aime pas rencontrer plusieurs fois le même homme même s’il est grrrrr)

Moi Raaaa je me tâte car je souhaite courir demain matin, d’un autre côté j’ai très envie et j’ai conscience que je t’ai dit non plusieurs fois !

Lui Et ensuite je n’oserais plus te le demander si tu te refuses trop souvent, si tu veux je te montre mon nouvel appartement !

Moi Heuuu je n’ai jamais vu l’ancien

Lui Je le sais bien et ce n’est pas faute de t’avoir proposé de le voir :joy:

Moi Bon de toute façon j’ai du mal à courir avec cette chaleur

Lui Hum ton cardio aurait baissé ?

Moi Rires tu verras … j’ai besoin de 2 choses, ton adresse

Lui Ok la voici … et la seconde ?

Moi Et bien ton prénom, le vrai ! Car je sais qu’il y a un piège (son pseudo n’est pas son vrai prénom)

Après m’être douchée je prends la route pour 50 min de trajet.

Je l’appelle car je me perds, la foule se dirige vers un lieu festif, 13 juillet oblige .

3e étage

Je monte et les étages me font quitter la terre ferme :grin:

Il ouvre … son sourire me fait fondre ! J’avais oublié l’intensité de son regard, je sens de suite que ça va être complice.

Bonjour…banalité… je me penche vers les bières qu’il me propose et je sens son regard sur mes fesses, une caresses visuelle qui se transforme en véritable caresse , ses doigts remontent le long de ma jambe vers mes fesses, subtilement, rapidement, simplement pour me faire frissonner d’envie.
Il prend la bouteille que je souhaite, nous verse deux verres, la baie est ouverte sur le balcon si bien que je sors naturellement quand j’entends les premières notes de musique, signe du début de la fête.
Il me présente ses voisins, enfin la version d’eux qu’il imagine, ça m’amuse car il connaît les habitudes de la demoiselle d’en face ! Ils sont 4, 2 couples et on invente les pratiques possibles pour leur soirée… on se regarde avec envie, il m’embrasse et c’est si tendre que je fonds, il passe ses doigts entre mes jambes, surprise ! j’ai mon string ouvert et il peut sentir l’effet qu’il me fait, je suis trempée.

Lui : Je me souviens très bien de ton goût et de t’avoir fait grimper au rideau avec la langue me murmure t-il.
Il m’assoie, écarte les jambes, soulève ma jupe, ce faisant il laisse un filet de bave couler sur mon sexe…

Lui : Ça t’excite qu’on nous regarde ?

Moi : Mmmm oui !

Alors il s’agenouille et il reprend son bien, sa bave et ce en me léchant, il aspire… ça y est je sens mon cœur battre la chamade tandis que le feu d’artifice claque au loin. Le reflet des lumières chatoie mon visage. Ça doit être ce rouge qui m’excite …hummmm
J’enlève mon haut histoire qu’il voit mes seins, ses doigts s’emparent de mon téton, le roulent … et ça m’excite un peu plus.
Il est doué pfffiou
Et alors qu’il enfonce ses doigts en moi je crie et mon corps ondule son plaisir.

(A suivre )

18 « J'aime »

Un plaisir de retrouver ta plume qui exprime toute ta sensibilité et ta sensualité, j’ai super hâte de lire la suite ! :heart:

1 « J'aime »

Délicieux :fire::fire:

1 « J'aime »

C’est un très beau début de récit mais bien sur il manque la suite, on la veux !! la suite vite

1 « J'aime »

Ça donne très chaud déjà qu’il fait chaud​:grin::grin:

1 « J'aime »

début très excitant la suite promet d’être très prometteur

Une suite viiiiiiiiiiiiiiiiiiiite ! :wink:

1 « J'aime »

Ça commence assez bien cette soirée ! Lors de notre première discussion je lui avais dit que c’était très difficile de me faire jouir avec une langue et il avait pris ça comme un défi :slight_smile:
C’est certain qu’il a quelque chose de différent, il aime autant le sexe que moi et il connaît très bien les femmes même s’il affirme que ça dépend des compatibilités.

On discute de musique, c’est une de mes passions et il en a fait son métier…on profite d’ un bout du feu d’artifice, toute la métropole lilloise nous entoure et les pétarades s’enchaînent…
On regarde aussi les jeunes d’en face, ils sont bien sages. Il me raconte que la demoiselle semble se faire chier quand elle fait l’amour, que c’est toujours dans la même position même si le partenaire change.
Qu’il se proposerait bien pour la baiser… hum moi je ne baise pas hein , je fais l’amour mais ça il le sait.
A mon tour de m’amuser. Une gorgée de bière se mêle à ma salive, j’avale lentement ce nectar en caressant son sexe, il a viré son bas de pantalon.
Il est … comment dire … 22cm il me semble :sweat_smile: alors ce n’est pas du tout un critère pour moi, bien au contraire je me souviens que j’avais un peu appréhendé notre premier corps à corps mais il n’est pas brutal enfin pas avec moi.
J’ai envie de lui mais avant je vais le goûter.
Il s’est remis dans le transat et je me place à genoux face à lui. De l’herbe synthétique rend la manœuvre confortable. A genou, ma langue lèche son gland. Je place ma main à sa base et je sers. Je le prends en bouche, je descends et remonte très lentement en tournant ma tête si bien que l’ensemble du contour de son sexe se frotte à l’intérieur de ma bouche. Ma main accompagne le mouvement et j’entends ses râles de bien être qui m’encouragent. Il est bavard pendant l’amour, il commente ! Apparemment je suis douée avec ma bouche, avec ma main et il me parle de la fameuse levrette chez moi.
Je le suce et le regarde, j’aime voir son expression. Mais il n’a pas envie que la fête se termine si vite et je devine qu’il pense à venir en moi.
Montons me dit-il en se retirant. Il se lève et me prend contre lui, il m’embrasse, c’est fou comme il embrasse bien ! Enfin j’entends par là qu’il embrasse à ma manière, lentement, sa langue enlace la mienne et valse sans s’imposer.
On y va
Hum ? Tu as un duplex ? Sympathique ça !
Et nous montons, il me fait la visite rapidement, me voilà dans sa chambre à l’attendre, il apparaît avec un miroir qu’il dépose au pied du lit…
Coquin va :grin:

11 « J'aime »

C’est une suite qui nous tient mais bien sur nous voulons savoir ce que le miroir va avoir à nous raconter

2 « J'aime »

Rhoo les miroirs :fire:… mon pêché mignon :blush:

3 « J'aime »

vite la suite
j’ai pas les 22 cm mes je m’y vois bien

1 « J'aime »

le fameux miroir … :slight_smile:

2 « J'aime »

C’est inadmissible de nous laisser comme ça, sur notre faim​:grin::grin::grin::rofl::rofl::rofl:
Vivement la suite

1 « J'aime »

C’est pour mieux vous allécher ^^

2 « J'aime »

C’est pas mal d’avoir les deux en même temps … Mais cesse donc de nous faire languir mdam … piétine nos langues alanguies … Lol

2 « J'aime »

C’est toi qui es à lécher ^^

1 « J'aime »

Le miroir posé contre le mur du bout du lit, il me lance un regard coquin. On s’attire et nos bouches fusionnent tandis que sa main caresse mes cheveux, ma joue, mon cou, mon dos, mes fesses, nus l’un contre l’autre je le pousse contre le lit.

Je grimpe au-dessus de lui, mon sexe caresse sa hampe au passage, mes lèvres s’ouvrent et embrassent son sexe de son humidité. Je glisse et re-glisse, afin d’augmenter la température mais apparemment il fait suffisamment chaud, Monsieur est on ne peut plus tendu.
Raaaa envie de te sentir … tu as un préservatif ?
Hop il me quitte quelques instants pour revenir habillé. J’écarte mes cuisses en guise d’invitation.
Il se couche sur moi et son dard trouve sa proie assez rapidement, son gland puis il appuie lentement que je sente chacun de ses centimètres entrer en moi.
Alors commence une danse si lente que je frissonne d’envie, c’est comme si je voulais le sentir encore et encore. Il veut me faire jouir ma parole …et ça fonctionne, la chaleur monte, je pince ses fesses, ressert mes jambes contre lui et je me raidis sous le poids de la jouissance.
Soubresaut
Soubresaut
J’ai chaud :hot_face:
Alors il me retourne… à moi de m’amuser ! Je suis sur le ventre dans le sens vertical du lit si bien que je vois mon reflet dans le miroir.
Il me met à 4 pattes et entre d’une traite … j’ai un peu peur d’avoir mal, il a un vis qui risque de taper… mais il n’est pas brutal bien au contraire, même si je sens qu’il se veut plus animal. Regarde toi… regarde tes seins qui bougent sous mes à coups.

10 « J'aime »

9 « J'aime »

:star_struck::upside_down_face::fire::fire:… des fois qu’on manque un peu d’imagination !

Merci pour le récit et l’illustration

2 « J'aime »

Voilà pourquoi j’ai toujours aimé les livres avec les illustrations :hot_face::hot_face::hot_face:

1 « J'aime »